Il y a des espèces de singes africains qui crient pour mettre en garde contre certains prédateurs et qui réagissent aussi spécifiquement quand ils entendent ces cris. Le signal du « grand félin » fait que le groupe monte jusqu’aux plus hautes branches des arbres, des branches qui peuvent supporter le poids d’un petit singe, mais pas celui d’un grand chat. Le cri du « serpent perfide » les amène à se lever et à regarder autour pour où se trouve le serpent. Du fait que les serpents sont des prédateurs furtifs, une fois que l’alarme est donnée c’est la « fin de la partie » (nous reviendrons sur le « serpent perfide » et sur la « fin de la partie » dans des blogues ultérieurs).
Français

Sans crier gare

Par Adriana Adarve – Propriétaire et diréctrice de Traductions Adarve et Donnamarie Leemann – Directrice de marketing chez Traductions Adarve

Lea esta bitácora en español

Read this blog in English

Il y a des espèces de singes africains qui crient pour mettre en garde contre certains prédateurs et qui réagissent aussi spécifiquement quand ils entendent ces cris. Le signal du « grand félin » fait que le groupe monte jusqu’aux plus hautes branches des arbres, des branches qui peuvent supporter le poids d’un petit singe, mais pas celui d’un grand chat. Le cri du « serpent perfide » les amène à se lever et à regarder autour pour où se trouve le serpent. Du fait que les serpents sont des prédateurs furtifs, une fois que l’alarme est donnée c’est la « fin de la partie » (nous reviendrons sur le « serpent perfide » et sur la « fin de la partie » dans des blogues ultérieurs).
Je suis trop lourd pour cette branche !

Il y a des espèces de singes africains qui crient pour mettre en garde contre certains prédateurs et qui réagissent aussi spécifiquement quand ils entendent ces cris. Le signal du « grand félin » fait que le groupe monte jusqu’aux plus hautes branches des arbres, des branches qui peuvent supporter le poids d’un petit singe, mais pas celui d’un grand chat. Le cri du « serpent perfide » les amène à se lever et à regarder autour pour où se trouve le serpent. Du fait que les serpents sont des prédateurs furtifs, une fois que l’alarme est donnée c’est la « fin de la partie » (nous reviendrons sur le « serpent perfide » et sur la « fin de la partie » dans des blogues ultérieurs).

La raison pour laquelle nous mentionnons ceci dans le contexte de ce blogue est que le troisième cri d’alarme est une réponse aux prédateurs aviaires qui semblent « tomber du ciel » ou qui apparaissent « sans crier gare ». La réponse de la troupe de singes quand des oiseaux apparaissent dans le ciel bleu et clair est de se cacher dans des buissons denses d’où un prédateur ailé aura du mal à les extraire.

Singes et autres animaux ne sont pas les seuls à avoir à répondre à des événements qui se produisent soudainement et de façon inattendue. La plupart du temps, les êtres humains ont aussi à faire face à des situations inattendues et à leurs effets, comme recevoir de bonnes ou de mauvaises nouvelles auxquelles nous ne nous attendions pas ; de belles surprises que nous n’avons jamais pensé que nous pourrions recevoir ; ou des amis d’une époque révolue qui réapparaissent dans notre vie de façon inattendue ou comme s’ils étaient « tombés du ciel » ou « sans crier gare » — une chose qui pourrait être bonne ou mauvaise, selon le cas. Nous sommes pris au dépourvu par ces événements « tombés du ciel », et les résultats qu’ils produisent pourraient être une surprise totale ou un choc — quelque chose que nous souhaitons que ne se soit absolument pas produite du tout.

Cette phrase, ce concept de quelque chose qui se produisent sans crier gare ou qui tombent tout à coup du ciel sont vieux comme le monde. Au sens figuré, c’est une expression qui peut avoir un sens positif ou négatif, selon les circonstances.

Dans un sens plus pragmatique, il y a eu des photographies, des enregistrements vidéo, les débats menés par des météorologues et des géophysiciens, et des scientifiques agitant des infographies, des calculs mathématiques et des demandes de subvention dans visages les uns des autres. Tout cela pour essayer de comprendre l’origine des rayons que certaines personnes ont déclaré qu’ils étaient tombés du ciel bleu et clair.

Nous avons ici donc notre vieille planète en action, nous envoyant des rayons sismiques directement du ciel bleu et clair. Nous avons des singes qui sont à l’affût de prédateurs qui apparaissent sans crier gare. Nous des traditions religieuses qui créent de la vie à partir de rien. Nous avons des scientifiques qui essaient d’analyser les causes et les mécanismes de la foudre qui tombe du ciel.
Tombé du ciel …

Nous avons ici donc notre vieille planète en action, nous envoyant des rayons sismiques directement du ciel bleu et clair. Nous avons des singes qui sont à l’affût de prédateurs qui apparaissent sans crier gare. Nous des traditions religieuses qui créent de la vie à partir de rien. Nous avons des scientifiques qui essaient d’analyser les causes et les mécanismes de la foudre qui tombe du ciel. Et nous avons des connaissances ou des amis d’antan qui retournent dans nos vies comme s’ils étaient tombés du ciel ou apparus de nulle part.

Chez Traductions Adarve, nous ne cherchons pas à être cosmiques, religieux ou sentimentaux. Nous faisons simplement de notre mieux pour traduire les significations des mots, des concepts et des expressions d’une langue à l’autre. Nous admettons que, parfois, nous nous laissons distraire par la plus grande image, mais à moins que nous ne saisissions ce concept plus important, comment pourrions-nous être en mesure de comprendre les nuances des traductions que nous vous fournissons tous les jours ?

Cela dit, revenons au sens figuré de l’expression anglaise « tombé du ciel » ou « sans crier gare ». Qu’est-ce qui se passe-t-il quand nous trouvons cette expression dans un document que nous devons traduire ? Comment pouvons-nous l’interpréter correctement, disons, en espagnol ou en français ?

Si les singes dont nous avons parlé tout à l’heure parlaient espagnol, leurs cris d’alerte contre des prédateurs spécifiques et inattendus indiqueraient que ces prédateurs sont apparus de la nada (de nulle part ou tombés du ciel) et qu’ils ont essayé de les prendre par surprise ! Si, au contraire, ce qu’ils ont trouvé « sans crier gare » lorsqu’ils se promenaient avec leur famille et leurs amis a été un repas délicieux ou un nouvel arbre plus fort pour grimper et amuser, ils diraient tout simplement que cela a était quelque chose como caído del cielo (de la manne céleste). La langue espagnole utilise alors au moins deux expressions différentes pour l’expression anglaise « out of the blue ».

La langue française n’est pas très loin derrière la langue espagnole dans ce cas non plus. Si nos singes étaient des singes francophones, ils diraient très certainement que les prédateurs leur sont tombés dessus sans crier gare — gare étant une expression qui date du XIIe siècle et qui signifie être sur ses gardes. L’événement heureux sur lequel ils sont tombés pendant leur promenade si agréable dans la savane nécessite, néanmoins, une expression différente, plus positive, en français. L’événement serait donc décrit comme tombé du ciel ou providentiel.

Nous trouvons fascinant découvrir les expressions que nous avons partagées avec vous au cours des derniers mois, comme si elles nous étaient tombées du ciel. Elles nous permettent de plonger dans leurs origines et leurs significations. Elles nous permettent d’élargir nos connaissances, de comprendre la situation dans son ensemble, et de vous transmettre ces découvertes. Elles nous permettent également d’être mieux à ce que nous faisons chaque jour, être des linguistes et des traducteurs.

Restez branchés pour notre prochaine expression idiomatique,

Donnamarie Leemann, La Chaux-de-Fonds, Suisse, & Adriana Adarve, Asheville, NC

 

Adriana Adarve is the owner of Adarve Translations and is fluent in three languages (English, Spanish & French), as well as pluri-cultural, multi-cultural, plurilingual and multilingual.
Adriana Adarve
Donnamarie Leemann
Donnamarie Leemann

Au sujet des auteurs: Adriana Adarve est la propriétaire de Traductions Adarve et elle parle trois langues couramment (anglais, espagnol et français), en plus d’avoir des connaissances de base et à niveau intermédiaire de trois autres langues, allemand, italien et portugais. En plus d’être polyglotte, Adriana Adarve est également pluriculturelle et multiculturelle. Adriana a édité et contribute à cet article. Donnamarie Leemann est une artiste et une écrivaine ayant contribué pendant plusieurs années à la BBC de Londres, ainsi comme à beaucoup d’autres forums de publication ; elle collabore en ce moment en tant que directrice de marketing chez Traductions Adarve.

2 thoughts on “Sans crier gare”

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s